In-Fine Education

This session is chargeable and is only available to participants who have opted for the master class pass.

Buy your master class pass

Description

TEMPS FORT THÉMATIQUE 3 - ACCOMPAGNER LES PARCOURS D’APPRENTISSAGE L’émission traite des deux sujets suivants : Comment accompagner et favoriser le continuum scolaire et de formation ? Où apprendrons-nous demain ? Les deux sujets sont orientés cette fois-ci sur comment l’apprenant se forme. Il a à sa disposition de nombreuses possibilités offertes pour apprendre tout au long de la vie dans : - un cadre formel, non formel, voire informel, - un cadre académique ou privé (soutien scolaire, initiatives…) et - des démarches variées ainsi que - des espaces et des temps nombreux Il s’agit donc de comprendre comment l’apprenant s’oriente dans cette multitude de possibles et comment il s’adapte à ces nouvelles formes scolaires qui se concrétisent dans une transformation des lieux et des méthodes pédagogiques qui y sont associées... Débat 1  : Comment accompagner et favoriser le continuum éducatif et de formation avec le numérique ? , 10h00 - 11h00 Le continuum peut s’entendre comme le passage d’un échelon de la scolarité à un autre. On peut penser au passage de la maternelle à l’école élémentaire et la manière dont les cycles prennent en compte ce passage. On peut évoquer aussi le passage du primaire au secondaire, au collège et enfin la liaison Bac-3/Bac+3. On pense par continuum à la faculté des organisations à préparer les apprenants à réussir leur parcours d’apprentissage et de formation en passant toutes les étapes liées à un attendu normé. Selon l’âge de la scolarité, l’accompagnement à produire est de nature différent et à partir du moment où les choix d’orientation se diversifient, à l’adolescence, les établissements scolaires, les universités, l’état met en place des outils liés à la découverte des métiers, et à l’orientation. Depuis quelques années, des cours particuliers en passant par des conseils particuliers et des salons événementiels, de nombreuses stratégies d’information et d’accompagnement sont mises en œuvre de plus en plus en offrant des services numériques. Mais on peut aussi penser le continuum entre les différents temps de l’enfant ou de l’apprenant, temps où celui-ci est dans une situation d’apprentissage et il s’agira alors de penser la complémentarité et la cohérence entre le temps scolaire et le temps périscolaire, entre les temps formels, non formels et informels. Plusieurs acteurs se côtoient alors, avec des organisations, des ressources (pédagogiques, matérielles, financières), des stratégies, souvent diverses. Les passerelles entre école et maison, les loisirs, les actions dans des associations ou des centres socio-culturels, dans des activités collectives. Les jeux, pensés comme des temps de loisirs sont devenus numériques mais aussi sérieux. Tous ces savoirs, savoir-faire et savoir être acquis en dehors de l’école dans des activités aussi diverses posent alors la question de la reconnaissance des compétences acquises et des initiatives comme les Open Badges ont été particulièrement observées par la communauté éducative. Liste des intervenants : - Hugues Labarthe, chef de projet à l'incubateur de la DANE de Créteil - Inès de Marcillac, Adjointe au Maire chargée de l’éducation de Chatou, présidente de l’association des maires adjoints à l’éducation des Yvelines (confirmée) - Odile Naudin, chef de projet à la Fondation pour l'Enfance. - Pascal Plantard, Professeur à l’Université Rennes 2, chercheur au CREAD. Fondateur et coordinateur de la filière USETIC-TEF Le débat sera animé par Soazig Le Neve, journaliste au journal Le Monde. Chronique : EGN, où en sont les 40 propositions ? 11h00 - 11h10 Débat 2  : Comment, où, et quand apprendrons-nous ? Et comment s'adaptera la forme scolaire ? , 11h10 - 12h00 Où apprendrons-nous ? Dans quels lieux d’apprentissage transformés ou dans des lieux hybrides (maison/établissement d’enseignement) (écoles/salles de jeux) ou ailleurs ? Le numérique questionne les pratiques d’enseignement et d’apprentissage. Il perturbe les trois unités d’enseignement, le lieu, le temps et l’action. Il agit comme un amplificateur pédagogique, ou comme un perturbateur. Mais fondamentalement, il repose la question de la forme scolaire. Le numérique permet des évolutions dans les manières d’apprendre qui se diversifient aussi bien au niveau des temps et que des espaces pour apprendre. Depuis vingt ans, architectes, designers, pédagogues, politiques explorent de nouvelles formes scolaires qui se traduisent dans une évolution des espaces qui s’appuie sur les possibilités offertes par le numérique. Cette tendance importante s’illustre aussi bien dans des projets très ambitieux au niveau architectural que dans des programmes de formation à distance plus coopératifs, plus centrés sur des démarches actives et libérés des espaces institutionnels. Mais peut-on y voir une évolution majeure de la classe de demain ? Liste des intervenants : - Etienne Butzbach, Vice-président de la Ligue de l’enseignement - Melina Solari Landa, Chargée d’études à la Direction de la Recherche et du Développement sur les usages du numérique éducatif de Réseau Canopé et Chercheure associée du Laboratoire Techné - Christophe Caron, Chef de projet TED-i et Chef de projet Forme scolaire et aménagement des espaces d’apprentissage (Archiclasse) à la Direction du Numérique pour l’Éducation, Ministère de l’Education nationale, de la jeunesse et des sports - Isabelle Dufrêne, Enseignante-directrice, École des Marronniers – Académie de Créteil Le débat sera animé par Emmanuel Davidenkoff, journaliste au journal Le Monde. Conclusion du temps fort 3, 12h00 - 12h10 Avec le journaliste du Monde, Bénédicte Robert, rectrice de l'académie de Poitiers sera invitée à faire la synthèse des deux débats. Session gratuite accessible après inscription sur le site In-FINE

by